cinquante tonnes par jour de FODMS.

500 à 800 kW. puissance électrique et émissions de GES négatives.

50 à 70 tonnes de matière organique, la fraction organique des déchets municipaux solides (FODMS), propre et pure sont facilement collectées, car elles sont disponibles sous forme agrégée auprès des grands producteurs. Une simple réorganisation de la collecte permettrait l’accès à cette précieuse matière organique avant qu’elle ne soit mélangée au reste des déchets domestiques.

Si nous réorganisions la collecte de telle sorte que quelques camions vont exclusivement vers les grands producteurs de déchets organiques et ne prennent pas de déchets ménagers mélangés, nous pourrions non seulement éviter un grand nombre de défis dans la gestion des déchets en aval, mais aussi produire plus d’énergie propre. Au total, le volume des déchets collectés resterait inchangé.

Quels déchets? Où trouver la FODMS pure et propre sous forme agrégée?

  • Cuisines. restaurants et hôtels,
  • Cantines. hôpitaux, universités et militaires,
  • Abattoirs. production de volaille et de viandes rouges, sang, intestins, contenus de panses, graisses, boues et eaux de lavage (sans détergent),
  • marchés locaux et marchés de gros. fruits et légumes,
  • Supermarchés. aliments périmés, dégradés et retournés,
  • Administrations. la saisie de denrées alimentaires avariées,
  • Agro-industrie. unités de transformation des aliments, de production laitière, de conserves et de jus, etc.
le schéma generizon. waste 2 energy. énergie & fertilisant.

le schéma generizon. waste 2 energy. énergie & fertilisant.

Quels gains ?

  • 500 à 800 kW d’énergie électrique propre, à émission de GES négative et disponible 24/24, 7/7 tout au long de l’année.
  • 4 à 5,7 millions de kWh d’énergie électrique, nette (après consommation interne).
  • 2,7 à 4 millions de kWh d’énergie thermique sous forme d’eau chaude à 90 °C, nette (après consommation thermique interne), remplaçant les combustibles fossiles.
  • 25 000 à 30 000 tonnes / an de digestat, biofertilisant naturel de haute qualité, riche en nutriments minéralisés, pour utilisation sur les terres agricoles ou espaces verts.

Avantages supplémentaires.

  • Economies sur les coûts de traitement de lixiviat non produit. Selon la production actuelle de 9 000 à 13 000 m3/an et au tarif de traitement de 200 MAD/m3 cela représente une économie totale de 1 800 000 à 2 550 000 MAD/an..
  • Économies sur les coûts de transport des déchets. Le digesteur peut être installé au sein du périmètre urbain, éliminant les besoins de transports éloignés.
  • Des économies d’émissions de gaz à effet de serre (méthane) de l’ordre de 20 000 à 30 000 tonnes CO2eq/an, pouvant être valorisé à travers des crédits carbone ou autres systèmes de compensations (d’où la négativité des émissions de CO2).
  • Réduction significative du coût de terrain de la décharge et augmentation de sa durée de vie grâce à une réduction des volumes enfouis.
  • Création de plus de 20 nouveaux postes d’emplois.
  • Création d’une solution de traitement des déchets à 100% durable et pionnière en Afrique.
  • Système enfermé ne produisant ni bruit ni odeurs.
  • A forte valeur ajoutée sanitaire et environnementale.

Ces avantages à la fois économiques, sociaux et environnementaux, sont bénéfiques à toutes les parties prenantes : ville, citoyens et opérateurs.