lixiviat.

c’est l’organique qui cause le lixiviat.

Leachate ponds, seen on google maps.

Des bassins de lixiviat, vue google maps.

Les déchets stockés en décharge conservent environ 25 % de leur teneur en eau. Les 75 % restants sont rejetés par la gravité et la pression des centaines de milliers de tonnes de déchets. Le liquide provenant de la percolation de l’eau à travers les déchets est ce qu’on appelle le lixiviat.

Lors du passage du lixiviat à travers la décharge, il extrait des matières organiques et non organiques solubles ou en suspension. La consommation rapide de l’oxygène à l’intérieur de la décharge crée un environnement anoxique. En résulte une baisse du pH dont l’acidité dissout sans restriction : métaux, ciment, sels, batteries, papier et plastique. Cet effluent, le lixiviat, est un liquide noir, trouble et fortement odorant. (Wikipedia).

Le lixiviat est connu pour ses niveaux très élevés de DBO5 et de COD pouvant atteindre respectivement les taux de concentration très élevés de 60 000 mg/l et 80 000 mg/l.

Le lixiviat ne disparaitra jamais ; dans le meilleur cas, son volume dans les bassins se réduit par évaporation.

Tant que les volumes déversés sur la décharge contiennent 50 % d’eau, 200-250 litres de lixiviat seront produits pour chaque tonne de déchets solides municipaux mise en décharge. Ce stock augmentera à mesure que le volume de la décharge augmente. Les défis émanant de la saturation des bassins de lixiviat ne pourront être surmontés qu’à travers des méthodes de traitement onéreuses, représentant des défis d’ingénierie majeurs, pouvant inclure certaines voire toutes les procédures suivantes :

  • traitement biologique,
  • traitement physique / chimique,
  • application de nouvelles technologies telles que l’osmose inverse (RO)
  • ou évaporation assistée,

Certaines méthodes de traitement sont longues, nécessitant d’importants investissements et récurant. Il n’existe pas de solution miracle pour le lixiviat!

une solution pour le lixiviat. ne pas enfouir les déchets organiques.

generizon ne traite pas le lixiviat existant.

generizon offre des solutions permettant d’éviter la production de nouveaux lixiviats.

Un effort relativement faible en amont du cycle des déchets peut avoir d’énormes avantages en aval. Réduire les flux en direction des déchèteries induit la réduction de production de lixiviat et les coûts y afférents.

réduction de 50 % du lixiviat pour une ville produisant 1000 t / jour de déchets solides.

Ceci s’applique à Agadir, Fès, Tanger ou encore à Marrakech. Toutes les quatre produisent environ 1000 t / jour de déchets municipaux solides (DMS), avec les caractéristiques mentionnées ci-dessus, 70 % de matières organiques avec 70 % de teneur en eau.

Et si nous parvenions à réacheminer, vers des installations de digestion anaérobie, 20 % des flux de déchets organiques les plus humides et les plus problématiques provenant de :

  • restaurant, hôtel, cantine et autres déchets de cuisine,
  • l’abattoir, poulet et viande rouge,
  • marché des fruits et légumes et marché de gros,
  • supermarchés, produits retournés et expirés,
  • la saisie de denrées alimentaires avariées,
  • l’agro-industrie, installations de production de poisson, de produits laitiers, de conserves et de jus.

Réacheminer 20 %, soit 200 tonnes / jour, réduira de 50 % la production de lixiviat!

Avec une solution progressive et modulaire à 100 % propre et durable comme proposée par generizon, l’on peut réduire de 5 % l’arrivée de ces déchets, soit 50 tonnes / jour, évitant ainsi 11 à 12 % de la production annuelle de lixiviat.

le lixiviat NE PEUT être injecté dans la digestion anaérobie.

Le lixiviat ne doit jamais aller dans les réservoirs de digestion anaérobie. Celui-ci anéantit les bactéries et par conséquent le processus.