de producteur agricole à producteur d’énergie.

Au Maroc le PIB de l’agriculture compte de 15% du totale et emploie 46 % de la force de travail. Les déchets sont surtout organiques, d’environ 52 Mt/an, parmi eux 33 Mt de fumiers et lisiers, des déjections animales, ainsi que 3 Mt/an des déchets organiques du secteur industrie agro-alimentaire.

Les secteurs de l’agriculture et de l’agro-alimentaire produisent des déchets et des sous-produits organiques par des activités de transformation des produits végétaux et animaux. 

Boues agroalimentaires.
boues agroalimentaires.

La plupart des déchets sont susceptible à subir d’une fermentation naturelle surtout dans un milieu humide et produisent des gaz à effets de serres (méthane) ; Or qu’ils peuvent être valorisés dans un digesteur et exploitée comme biogaz et fertilisant. On parle potentiellement des :

  • déchets d’élevage agricole : fumiers, lisiers, fientes, poule, dinde, bovin, ovin, cheval,…
  • boues résiduaires d’épuration,
  • déchets des industries agroalimentaires : sous-produits, eaux usées, lactosérum, vinasses,…
  • déchets de l’huileries,
  • déchets de légumes ou de fruits, les rejets du centre de conditionnement,
  • déchets de l’industrie de viande, abattage, graisses, intestins, contenu de panses,…
  • déchets de pêche, d’usines des poissons, conserves,
  • déchets végétaux divers, biodégradables.

En effet, ces déchets se caractérisent par une grande hétérogénéité. En exploitant une usine de biogaz, les producteurs traitent leurs déchets/effluents/résidus et développent une activité supplémentaire et rentable, auto production/consommation d’électricité et chaleur.

Certains déchets végétaux, qui constituent la biomasse sèche, lignocellulose (bois, oliviers), aussi certaines pulpes, …, peuvent être valorisés par d’autres procédés, certaines sont toxiques (margines) et difficiles à valoriser. Dans des petites quantité (~5%) ils peuvent être subi à la digestion anaérobie. 

élevage. mise en décharge. gaz à effets de serre.

Le secteur agricole est responsable d’une part primordiale des émissions des gaz à effet de serre, il pèse 33% des émissions mondiales en gaz à effet de serre ; en Afrique, leur part est encore plus importante. L’élevage animal et les activités agroalimentaires sont la source de plus de la moitié des émissions mondiales. Au Maroc, les principales causes des émissions agricoles sont ;

vaches laitières.
vaches laitières.
  • la fermentation entérique des ruminants d’élevage,
  • la mauvaise gestion des fumiers et lisiers, raclage, stockage inadéquat et l’épandage direct sur les champs,
  • l’engrais de synthèse,
  • la mise en décharge des déchets organiques mouillés des agroalimentaires.

L’élevage en particulier pose problème, la majorité des émissions des GES sont liées aux rejets des animaux, donc la gestion et la valorisation efficace des fumiers, lisiers, etc… constitue la clé pour exploiter ce potentiel. 

L’agriculture peut contribuer notamment à atténuer les émissions des GES car ses émission s’intègrent dans un cycle biologique. Quant à la mise en décharge, l’enfouissement, des déchets agroalimentaire reste l’une des grandes nuisances irréversibles (production énorme des lixiviats).

Grâce à la valorisation de ces effluents et rejets dans une unité de biogaz, les grandes économies en émissions de GES sont réalisées ; car la production des gaz seront contrôlée, enfermée, sous gazomètre ; ce qui aidera les pays dont le Maroc à atteindre leur objectifs engagés dans le NDCs (Accord de Paris). 

digestion anaérobie. une gestion fiable et rentable.

Les fumiers/lisiers d’élevage, les déchets et résidus végétaux, et les boues agro-alimentaires apportent à leurs producteurs un gain énergétique et une solution de traitement durable des déchets.

La vision solution de generizon vous permet :

  • une valorisation énergétique du biogaz par le biais de cogénération pour diminuer vos coûts facture électrique,
  • et/ou brûlage direct dans une chaudière pour remplacer le fioul,
  • produire un fertilisant riche en nutriments ; grâce à un traçage complet des intrants la matière digestat est propre, pas de lixiviat.
  • éviter les nuisances olfactives,
  • réduire les émissions des GES,

des concepts individuels.

Chicken manure in front of anaerobic digesters.
fumier volaille devant digesteurs.

Afin d’assurer la rentabilité des installations de biométhanisation, nous dimensionnons l’installation exactement aux conditions, besoins et stratégie de nos clients. generizon adapte l’installation à votre exploitation ou que vous souhaitiez exploiter en tant que projet commun, nous établissons un concept sur mesure. 

L’agriculture en générale et l’élevage animal en particulier disposent d’un potentiel important pour produire de l’énergie verte et réduire les émissions de gaz à effet de serre « GES ».

La gestion efficace de ces déchets constitue la clé pour exploiter ce potentiel. 

tout revient sous forme de déchets. il y a beaucoup à faire.

organic waste2energy program
generizon organic waste2energy program.