quelle est la particularité du Maroc ?

Wasserstoff.
hydrogène.
  • 3 000 heures de soleil par an, soit plus de 5 kilowattheures par mètre carré et par jour,
  • L’énergie éolienne avec un facteur de charge de plus de 70 % dans certaines régions,
  • Engagement gouvernemental et royal manifesté dans la stratégie nationale de développement durable SNDD, MASEN, IRESEN,… 
  • Plan d’augmenter la capacité installée de production d’électricité renouvelable de 52% dans l’horizon 2030.
  • Les CDN du Maroc sont ambitieux, l’objectif est de réduire les émissions de GES de 42% d’ici 2030 par rapport au BAU (sous réserve de financement, l’objectif inconditionnel est une réduction de 17%), 
  • Commission nationale pour Power-to-X sous l’égide du Ministère de l’Energie, des Mines et de l’Environnement,
  • La proximité du Maroc avec l’Europe.

D’ici 2030 au Maroc il devrait être possible d’atteindre un prix de 1 EUR / kg d’hydrogène vert, c’est grâce aux progrès en efficacité industrielle et aux économies d’échelle réalisables dans le domaine de l’électrolyse de l’eau (en raison de son adoption généralisée), combinés à l’électricité solaire (provenant du désert) et éolienne moin couteux (10-20 EUR / MWh) (Wouters).

L’hydrogène vert peut être utilisé au Maroc pour un certain nombre de choses :

  1. pour produire de l’ammoniac vert (NH3) pour la production des engrais et remplacer les importations coûteuses d’ammoniac gris (ceci a une priorité absolue :
    le Maroc possède environ 75% des réserves mondiales estimées de phosphate, il est le troisième producteur de phosphate,
    l’autre ingrédient majeur de la production d’engrais, l’ammoniac, est entièrement importé,
    le Maroc importe actuellement 0,5 milliard d’euros d’ammoniac chaque année),
  2. pour exporter de l’ammoniac vert,
  3. Stabiliser le réseau d’énergies renouvelables, avec l’augmentation de la capacité renouvelable en ligne (2G/génération),
  4. pour produire de l’hydrogène vert destiné à l’exportation vers l’Europe, (pipeline H2 dédié),
  5. l’hydrogène vert pour la mobilité des piles à combustible.
  6. ou bien tous au même temps.

l’offre de 2G/generizon ?

2G cogénération à hydrogène, le port de Haßfurt.
l’installation de cogénération 2G dans le port de Haßfurt. L’hydrogène est produit par une central power2gas à Haßfurter Hafen, qui utilise l’électricité excédentaire du parc éolien dans le Sailershäuser Wald à proximité pour l’électrolyse de l’eau. Dans l’usine de cogénération, l’hydrogène est ensuite reconverti en électricité ou en chaleur avec des rendements de plus de 85% selon les besoins.
  • Production d’électricité décentralisée
    • du gaz naturel (NG), avec un peu d’H2 mélangé au NG,
    • à partir d’H2 pur.
  • Potentiel d’utilisation intégrée des centrales de cogénération 2G dans les installations de sources renouvelables.
    • l’électricité excédentaire issue de la production d’énergie renouvelable sera utilisée
    • dans l’électrolyse à démarrage rapide 
      pour produire de l’hydrogène vert H2 
    • Réseau de pipelines H2 uniquement,
    • pour l’ammoniac et la production d’engrais, 
    • pour les piles à combustible,
    • pour le stockage afin d’être libéré pour l’industrie,
    • pour le stockage, pour combustion dans les centrales de cogénération électricité/chaleur H2 →, 
    • pour la stabilisation du réseau, aider à équilibrer la variation de la demande et de l’offre dans le réseau intégré à faible teneur en carbone.
    • etc.
  • Depuis 2012, 2G a développé et exploite une centrale de cogénération fonctionnant à 100 % à l’hydrogène,
  • Gestion du réseau d’énergie,
  • La cogénération d’hydrogène complète la chaîne de stockage,
  • Moteurs actuellement disponibles chez 2G : agenitor SG 115kW, 170kW, 240kW et 360kW de puissance électrique.

la cogénération prête pour H2. rendant le futur possible.

Cogénération H2 de 2H.
la cogénération 2G pour H2 et gaz naturel.

L’hydrogène a un rôle important dans la mise en œuvre de la transition énergétique. Ce fait est également reflété récemment dans le «New Green Deal» de la Commission Européenne. Les centrales de cogénération de 2G peuvent fonctionner à l’hydrogène. Même les centrales 2G livrées aujourd’hui pour fonctionner au gaz naturel sont faciles à convertir sur site, c’est-à-dire sur place, pour fonctionner avec de l’hydrogène pur ou un mélange gaz-hydrogène. Cela signifie que les centrales 2G sont à l’épreuve du temps et peuvent rester utilisées à long terme, même si un jour l’approvisionnement énergétique sera totalement neutre pour le climat.

Aujourd’hui, le gaz naturel peut être utilisé pour les centrales de cogénération 2G pour réduire les coûts énergétiques tout en respectant le climat. La technologie 2G est déjà équipée pour garantir la capacité de l’hydrogène avec un investissement gérable et peu d’efforts.

Les modules 2G sont prêts pour H2 – aujourd’hui et dans le futur.

Schema H2 cogénération intégration dans le réseau.
Schéma intégration cogénération H2 dans le réseau.

Plus d’info sur le moteur de cogénération 2G à 100% hydrogène et les engins disponibles.